l’industrie cosmétique, remplace les microbilles par des alternatives naturelles

L'un des principaux problèmes environnementaux est la présence de microplastiques de produits cosmétiques dans des environnements naturels tels que les milieux marins. Malgré son impact environnemental, les microplastiques sont toujours utilisés dans les produits de soins personnels et cosmétiques. 

En ce sens, de minuscules particules de plastique provenant d'épluchures et d'autres produits de soin de la peau atteignent la mer par les systèmes de traitement des eaux usées et finissent par se retrouver dans notre chaîne alimentaire.


Le polyéthylène et le polypropylène ne sont pas biodégradables et, en raison de la petite taille des particules de moins de 5 millimètres, le microplastique introduit dans les eaux usées avec des produits cosmétiques ne peut pas être suffisamment éliminé dans les stations d'épuration. Par conséquent, il atteint l'environnement et pénètre dans nos eaux.

En mer, les particules microplastiques sont absorbées par les organismes vivants et entrent finalement dans notre chaîne alimentaire. De nombreux fabricants de cosmétiques ont annoncé qu'ils abandonneraient l'utilisation des microplastiques et utiliseraient plutôt des alternatives appropriées à l'avenir.


Alternatives Naturelles
L’objectif est de parvenir à une production biodégradable alternative, puis nous vous proposons les microparticules de tagua sous sa composition cellulosique et abrasive, elle donne une haute performance dans les produits de nettoyage cosmétiques et pour le soin de la peau. Plus précisément, cette alternative aux gommages corporels a été testée.